Plantomania

discussion sur les plantes et les jardins
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La couche d'ozone

Aller en bas 
AuteurMessage
allopacs
Confirmé
allopacs

Nombre de messages : 880
Localisation : Portes-Les-Valence
Date d'inscription : 28/02/2005

La couche d'ozone Empty
MessageSujet: La couche d'ozone   La couche d'ozone EmptyDim Sep 25 2005, 02:35

Pourra-t-on retrouver un jour la couche d'ozone ?

La couche d'ozone préoccupe les scientifiques. Quelques jours après la Journée Internationale qui lui était consacrée, L'Internaute fait le point sur la santé de notre stratosphère.




Quelques jours après la Journée internationale de la protection de la couche d'ozone, célébrée dans le monde entier, la protection de la planète est à nouveau à l'ordre du jour, ainsi que l'effet des activités humaines sur l'environnement. En effet, au-dessus de l'Antarctique, le continent le plus pur de la planète, se tient le célèbre trou de la couche d'ozone.

Le trou surplombe le Mont Erebus, un volcan actif culminant à 3 794 m. La communauté scientifique s'inquiète aujourd'hui de l'agrandissement de ce dernier, dont ils estiment la superficie à 28 millions de km², une surface égale à cinquante fois la France.

Le filtre protecteur de notre planète
La couche d'ozone protège notre planète : cet ozone stratosphérique, lorsqu'il rencontre la lumière, filtre la plus grande partie du rayonnement ultraviolet du soleil, tant redouté en période estivale. Ces rayonnements sont nocifs pour les organismes vivants. Ils peuvent causer, chez les hommes, des cancers de la peau ou des cataractes et fragilisent également les espèces végétales. La couche d'ozone, telle un parasol géant épais de 20 km, est donc essentielle au développement de la vie sur la Terre et à son bon fonctionnement.

C'est en 1902 que la couche d'ozone est identifiée pour la première fois. Cette découverte enthousiasme les chercheurs. Mais c'est seulement en 1985 que des scientifiques britanniques découvrent par hasard le trou de la couche d'ozone : ils constatent en fait une diminution du contenu de l'ozone dans la stratosphère. Cette diminution est telle qu'ils pensent tout d'abord à un dérèglement de leurs instruments de mesure.

Trou ou amincissement de la couche d'ozone ?
En réalité, il ne s'agit pas d'un trou dans la couche d'ozone, mais d'un amincissement. Cet amincissement peut être causé naturellement : on sait par exemple aujourd'hui que les éruptions volcaniques peuvent aussi causer des pertes d'ozone. Ce phénomène est temporaire, car le chlore se dissout dans l'eau et disparaît de l'atmosphère sous l'effet de la pluie. Mais l'altération de la couche d'ozone s'explique principalement par les activités humaines, et notamment l'emploi encore très récent des chlorofluorocarbones (CFC), présents dans les réfrigérateurs, mousses ou solvants. En se décomposant, ils libèrent du chlore, qui lui détruit l'ozone. Un seul atome de chlore détruit plus de 100 000 molécules d'ozone. Or ces composés ont une durée de vie très longue, estimée entre 50 et 100 ans.

Une situation préoccupante en Antarctique
Mais pourquoi le trou d'ozone est-il aussi vaste au-dessus de l'Antarctique, le continent le moins peuplé du monde, où les effets chimiques et industriels ne peuvent être mis en cause ? La couche d'ozone est sensible au froid intense et à la rigueur de l'hiver antarctique. La destruction de l'ozone est la plus importante au pôle sud : les températures stratosphériques très basses en hiver créent les nuages stratosphériques polaires. Les cristaux de glace qui y sont formés fournissent de grandes surfaces qui favorisent la déshydratation et la dénitrification de l'air dans la stratosphère. Les réactions chimiques s'accélèrent sous l'action de la lumière du soleil, libérant alors le chlore. Les conditions climatiques de l'Antarctique favorisent ainsi la réduction de la couche d'ozone. Mais ce phénomène peut être inversé : en 2002, des températures anormalement chaudes avaient contribué à réduire le trou, qui était tombé à 15 millions de km2. Au printemps austral, le trou s'agrandit donc pour se réduire considérablement quelques mois après.

La mobilisation internationale pour rétablir la couche d'ozone
Afin de faire face à cette situation qui pourrait devenir à terme très dangereuse pour la planète, de nombreuses solutions existent : la réduction des chlorofluorocarbones, premiers responsables de la pollution atmosphérique, est un pas important, entamé par le Protocole de Montréal, qui devrait se solder par l'élimination complète de ces substances chimiques. Cette mesure se traduit déjà par des résultats très encourageants : le rythme de diminution de la couche dans la haute stratosphère a été divisé de moitié à partir de 1997.

Si on réussissait progressivement à ne plus se servir de tous les produits chimiques nocifs pour la couche d'ozone, celle-ci se rétablirait d'elle-même. Beaucoup de chercheurs pensent en effet que l'équilibre stratosphérique peut être atteint très rapidement par l'arrêt complet des chlorofluorocarbones. Les responsables des différents pays préfèrent un dénouement moins radical, plus compatible avec leurs activités industrielles respectives et sans doute plus réaliste : leurs dispositions visent à permettre à la couche d'ozone de se rétablir complètement aux environs de 2050. En fait, ce n'est pas le rétablissement de la couche d'ozone qui divise, mais la date de la réalisation de celui-ci, puisque certains pensent qu'un demi-siècle serait nécessaire pour permettre à l’ozone de retrouver un niveau convenable. D'ici là, de nombreuses campagnes sont mobilisées pour encourager les citoyens du monde à apporter leur pierre à l'édifice écologique.
Revenir en haut Aller en bas
 
La couche d'ozone
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» toit végétalisé - couche drainante
» Chantier enduit couche de corps sur maison paille
» Sous couche pour parquet
» Poule qui se couche sur le côté?
» Chantier enduit intérieur couche de finition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plantomania :: ESPACE ENVIRONNEMENT ET RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE :: DISCUSSIONS GENERALES-
Sauter vers: