Plantomania

discussion sur les plantes et les jardins
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le micro-arrosage

Aller en bas 
AuteurMessage
allopacs
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 880
Localisation : Portes-Les-Valence
Date d'inscription : 28/02/2005

MessageSujet: le micro-arrosage   Dim Juil 03 2005, 11:30

Le micro-arrosage
L'arrosage de précision (ou micro-irrigation) constitue une réponse efficace à de nombreux problèmes d'apport en eau : plantations en ligne, balcon, terrasse, potager ou serre, à chaque point de jardinage on trouvera une application intéressante de cette technologie...

Un peu de théorie...
En dissolvant les sels minéraux contenus dans le sol, l'eau apporte aux plantes les éléments nécessaires à leur croissance. Chacune a ses propres besoins, qu'il faut satisfaire sous peine de la voir dépérir. A l'approche de l'été, cet effort devient critique car l'eau est bien moins disponible "naturellement" (baisse des pluies, humidité ambiante plus faible...).

Qu'est-ce que c'est ?
L'irrigation par goutteurs ou asperseurs consiste à apporter à chaque plante exactement la quantité d'eau qui correspond à ses besoins.

Quel est l'intérêt ?
Les raisons de mettre en place ce type d'installation sont multiples:

plus de ruissellement et d'évaporation, d'où des économies d'eau,
simplification de la "corvée" d'arrosage,
possibilité d'arrosage en cas d'absence prolongée moyennant l'adjonction d'un programmateur,
plus d'arrosage sur le feuillage, qui provoque des maladies comme l'oïdium.

Comment ça fonctionne ?
C'est très simple ! Les goutteurs, brumisateurs, asperseurs fonctionnent à basse pression. On a donc au départ des tuyaux un réducteur de pression, qui se branche sur un simple robinet de jardin.

Ensuite, selon le type d'installation que vous souhaitez mettre en oeuvre, vous avez globalement 2 types de tuyaux en PVC:

diamètre de l'ordre de 13 mm pour les "grosses lignes" (ou l'arrosage de longues haies de jardin),
diamètre de 4,6 mm pour les petites lignes allant directement au pied des plantes et formant les circuits "complexes" (boucles, croix, etc.).
Pour arroser une haie de thuya, par exemple, on placera directement sur le tuyaux de 13 mm des goutteurs en ligne (un par arbuste).

Pour des plantes en serre, on préfèrera installer des brumisateurs en hauteur, qui respectent les plantes fragiles.

Pour les balconnières ou jardinières, de classiques goutteurs en série sur un tuyau de 4,6 mm , avec un petit pic permettant de fixer le tuyau dans la terre.

Enfin, pour les massifs ou les semis, vous pourrez employer les éléments d'aspersion qui arrosent en pluie fine, à l'instar des turbines et tuyères que l'on trouve en plus grand dans les massifs de ville.

Mise en oeuvre ?
Réfléchissez à l'usage que vous allez trouver à la micro-irrigation. Imaginez un schéma raisonnable et rendez-vous dans une grande surface de bricolage ou une jardinerie. Commencez par acheter une installation légère, faites des essais. Ces systèmes sont très souples et évolutifs; vous pourrez rajouter à tout moment des élements, une nouvelle ligne, des goutteurs supplémentaires... Tout est permis !

Si vous avez de grandes distances à parcourir (jardin, potager...), voyez les "grosses" canalisations de 13 mm comme le squelette de votre installation. Il est impératif de mettre d'abord en place ce type de tuyau, afin que le débit d'eau soit suffisant au bout de l'installation.

Quelques conseils
Si vous le pouvez, investissez dans un programmateur d'arrosage. C'est tellement confortable de n'avoir plus qu'à arroser ponctuellement tel ou tel pot, le gros de l'arrosage étant réalisé à heure dite par votre installation automatique ! Quel joie également de revenir de vacances sans retrouver un champ de ruines ou plutôt de plantes déssechées !
Si vous employez un programmateur, faites effectuer l'arrosage de nuit. L'évaporation est moins forte, d'où une meilleure efficacité, et vous ne risquez pas de bruler le feuillage en mettant de l'eau sur les feuilles en plein soleil...
L'hiver, il est impératif de rentrer le réducteur de presssion, qui, contenant de l'eau, risquerait de patir du gel.
Revenir en haut Aller en bas
 
le micro-arrosage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [agri.] Micro Irrigation Evolutive Très Basse Pression
» Question d'arrosage
» les conseils d'arrosage
» Pas d'arrosage pour les aloes....
» Problème d'arrosage pour mon Spathiphyllum ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plantomania :: ESPACE ENVIRONNEMENT ET RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE :: LES BONNES HABITUDES-
Sauter vers: