Plantomania

discussion sur les plantes et les jardins
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La pollution automobile

Aller en bas 
AuteurMessage
allopacs
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 880
Localisation : Portes-Les-Valence
Date d'inscription : 28/02/2005

MessageSujet: La pollution automobile   Lun Juil 04 2005, 03:49

crédit : notre-planete.infoVue d'ensemble
On dénombre dans le monde 551 millions de voitures sur les routes, et nous achetons environ 44 millions de nouvelles voitures chaque année. Les Etats-Unis, qui ont inventé la culture de la voiture, hébergent le quart d’entre elles. (Dans quelques années, la Chine possèdera un autre quart.) Il y a davantage de voitures personnelles que de propriétaires de permis de conduire aux Etats-Unis. Mais il est faux de penser que chacun succombe à l’automobilite : là où les distances sont courtes et/ou où il y a de bons transports publics, certains font de la résistance. Près du tiers des familles au Danemark, par exemple, se passe de voitures. A New York, 25 pour cent seulement des habitants possèdent un permis de conduire.

Mise au rebut
Approximativement 35 millions de voitures sont retirées de la route chaque année. Une bonne partie d’entre elles est exportée vers des pays en développement ; à Dakar, par exemple, 84 pour cent des véhicules sont des automobiles de seconde main importées (moyenne d’âge : 15 ans) et elles sont très polluantes. Mais les vieilles voitures représentent une gigantesque ressource, qui vaut des milliards, puisque le recyclage des matériaux d’une voiture ordinaire permet de recycler 1 134 kg de fer et 636 kg de charbon. Dans une voiture en fin de vie, les trois quarts des éléments, en particulier les métaux ferreux, peuvent être récupérés. Le quart restant - appelé résidus automobiles perdus, RAP - est un doux mélange de caoutchouc, de divers plastiques, de métaux non-magnétiques, de liquides, dont certains sont toxiques et/ou dangereux. Il n’y a pas si longtemps, l’essentiel était mis en décharge ; dans les pays de l’Union européenne, les RAP représentent 10 pour cent des déchets dangereux.

D’où de multiples pressions pour rendre l’automobile plus facile à démanteler et à recycler et pour amener les constructeurs à utiliser de matériaux et des procédés plus propres lors de leur conception. Saab a réduit de 80 pour cent les solvants qu’il utilise depuis le début des années quatre-vingt dix. L’Union européenne a passé récemment une loi exigeant des constructeurs qu’ils payent le recyclage des déchets toxiques des vieilles voitures. Une nouvelle loi japonaise exige des compagnies automobiles qu’elles encaissent auprès des acheteurs jusqu’à 18 000 yens par véhicule (175 Euros) pour payer la récolte et le recyclage des RAP ainsi que des chlorofluorocarbones dans les climatiseurs et les airbags. Le Japon et l’Union européenne prévoient d’augmenter les taux de recyclage de 80 pour cent aujourd’hui à 95 pour cent (Japon) et 85 pour cent (Union européenne) d’ici 2015.

Fabrication
La fabrication d’automobiles consomme des quantités énormes de matières premières et d’énergie. Une voiture pesant 1 450 kilogrammes contient 800 kg d’acier, 180 kg de fer, 112 kg de plastique, 86 kg de fluides, 85 kg d’aluminium et 62 kg de caoutchouc. L’assemblage consomme 150 000 litres d’eau, divers détergents sont utilisés, des solvants, des enduits, et d’autres produits chimiques. Une voiture ordinaire consomme durant son existence 1,2 millions de mégajoules (approximativement 12 fois l’énergie annuelle utilisée par un foyer américain) ; la fabrication représente 10 pour cent de cette énergie.

Utilisation
L’usage de la voiture a un prix. Plus de 80 pour cent de l’impact énergétique d’une automobile sont dus au raffinage du carburant, à son transport et à la combustion. Le carburant est presque toujours de l’essence, qui représente un cinquième des émissions américaines de CO2. Les routes et les espaces de parking recouvrent de bitume des quantités invraisemblables de terre (souvent des terres arables) : 0.07 hectare (0.18 acre) par voiture aux Etats-Unis - pour un total aux Etats-Unis de 16 millions d’hectares (près de 100 000 kilomètres carrés) - contre 0.02 hectare par voiture au Japon et en Europe.

L’Américain moyen adulte passe 72 minutes par jour dans une voiture, et jusqu’à 46 heures par année dans les bouchons, qui, selon une étude allemande récente, sont responsables d’environ 8 pour cent des attaques cardiaques. Il est estimé que les accidents causent 1,2 million de décès et 50 millions de blessures chaque année dans le monde. Selon une étude, la réduction d’un tiers des concentrations du smog - en grande partie du aux voitures - d’un tiers dans les villes américaines épargnerait 4 000 vies par année. Une étude de la Banque mondiale en 2001 portant sur Dakar au Sénégal estime le coût de la pollution automobile et de la congestion du trafic à 5 pour cent du produit intérieur brut.
Revenir en haut Aller en bas
helenou
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 72
Date d'inscription : 28/11/2008

MessageSujet: Re: La pollution automobile   Ven Déc 05 2008, 18:05

en france certaine voiture polu,yen a meme qui se permette de mettre du petrole rouge pour payer moin chere ,sa polue trop mais il s'en foute,certaine voiture ne devrais plus etre en circulation tellement qu'ils sont vétuste,parfois le tuyaus d'echapement ,sort une fumée noire et sa pique à la gorge et sa sent mauvais également
Revenir en haut Aller en bas
 
La pollution automobile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plantomania :: ESPACE ENVIRONNEMENT ET RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE :: L'ACTUALITE-
Sauter vers: