Plantomania
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Plantomania

discussion sur les plantes et les jardins
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -9%
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
Voir le deal
299 €

 

 Statistiques de l'environnement européen

Aller en bas 
AuteurMessage
allopacs
Confirmé
allopacs

Nombre de messages : 820
Localisation : Portes-Les-Valence
Date d'inscription : 28/02/2005

Statistiques de l'environnement européen Empty
MessageSujet: Statistiques de l'environnement européen   Statistiques de l'environnement européen EmptyLun Juil 04 2005, 03:13

Aperçu statistique de l’environnement européen
En discuter sur le forum "environnement, écologie et nature"


crédit : Sandrine Espitalier - tous droits réservésAlors qu’entre en vigueur le protocole de Kyoto, le changement climatique s’est invité à l’édition 2005 de la Semaine verte. Une occasion pour l’Office statistique des Communautés européennes de présenter les indicateurs de la consommation d’énergie, du transport de fret et du traitement des déchets dans l’UE et de faire un point sur la politique environnementale européenne. Objectif de la semaine pour les 25 Etats-membres : trouver des solutions pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Plus connu sous le nom d’Eurostat, l’Office statistique des Communautés européennes, présente d’après ses données relatives à 2003, un aperçu statistique de l’environnement européen.

La France (avec 270,6 millions de tonnes d’équivalents pétrole) arrive au second rang de l’Union pour la consommation totale d’énergie, derrière l’Allemagne (344,5) et devant le Royaume uni (229,Cool.
Mais, si la consommation totale est surtout fonction de la taille des Etats, le détail par type d’énergie est plus instructif :
Avec 42% de sa consommation issue de l’énergie nucléaire la France occupe le second rang juste derrière la Lituanie (44%). Viennent ensuite la Suède (34%), la Slovaquie (24%), la Belgique (22%), la Slovénie (19%)…l’Allemagne et l’Espagne (12%), le Royaume Uni (10%).

Par ailleurs, cette prépondérance du nucléaire permet à la France de ne prendre que le 16e rang (sur 25) pour la consommation de pétrole et de produits pétroliers. Les proportions de pétrole les plus importantes sont relevées dans 3 petits Etats : Malte (100%), Chypre (97%) ou Luxembourg (64%). Les chiffres sont plus bas dans des pays où une autre source est disponible comme en Estonie (19% pétrole, mais 62% charbon) ou en Slovaquie (19% pétrole, mais 24% charbon et 30% gaz naturel).

En matière d’énergies renouvelables, la France se situe juste dans la moyenne de l’UE25, puisque 6% de l’énergie qu’elle a consommée en 2003 provenait de sources d’énergies renouvelables. La Lettonie affiche quant à elle le chiffre record de 33% d’énergie renouvelable sans prédominance d’une autre source (pétrole 28%, gaz naturel 31%) et sans recours au charbon (2%) ni au nucléaire (0%). Même analyse pour la Suède (26% énergies renouvelables, 30% pétrole) mais avec recours au nucléaire (34%) pour compenser les 2% de gaz naturel.

Le gaz naturel (+31,9%) et les énergies renouvelables (+31,8%) sont les sources d’énergie qui ont connu la croissance la plus rapide dans l’UE25 entre 1995 et 2003, devant le nucléaire (+14,9%), le pétrole (+3,9%) qui s’essouffle, et le charbon qui régresse (-9%).

Les ménages français, proches de la moyenne de l’Union, réalisent plus du quart (26%) de la consommation énergétique finale soit plus que l’industrie ( 24%) ou l’agriculture (18%).
Les transports restent néanmoins le secteur le plus consommateur d’énergie (32%) et celui ayant connu la croissance la plus rapide (+16,8%).

Plus des 3/4 du transport de fret demeure effectué par route dans l’UE25 en 2003. En France, en 2003, sur les 258,5 milliards de Km parcourus pour le transport intérieur du fret, 78,8% ont utilisé la route (en hausse), 18,1% le rail (en baisse) et 3,1% les voies navigables intérieures.

Avec un total de 561 Kg par habitant, la France reste un peu au-dessus de la moyenne dans la production de déchets municipaux. La part des déchets incinérés entre 1995 et 2003 a progressé tant pour l’incinération (+3,7%) que pour la mise en décharge (+15,4%) qui reste encore la solution la plus courante dans l’Union.

En savoir plus
Voir les statistiques complètes : EUROPA - Eurostat
Auteur : e-meddiat, le webzine du Ministère de l'E
Revenir en haut Aller en bas
 
Statistiques de l'environnement européen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plantomania :: ESPACE ENVIRONNEMENT ET RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE :: DISCUSSIONS GENERALES-
Sauter vers: